Alberta,  Amérique du Nord,  Canada,  Destination

Ouest canadien 2021: Journal de bord jour 11

Pour les habitués, vous devez savoir que parmi tous les sports et activités que je pratique, l’escalade est un peu mon préféré. Bien entendu en partant dans les Rocheuses, j’ai envisagé de faire au moins une journée d’escalade de roche. Malheureusement, c’était un peu compliqué et le plan est tombé à l’eau. Toutefois, pour compenser cela, nous avons décidé de partir faire une demi-journée de via ferrata (une version plus accessible de l’escalade de roche) à Norquay.

On rencontre Jérôme

Je ne peux pas aller plus loin sans remercier grandement Jérôme sans qui cela n’aurait pas été possible, ou alors une version beaucoup plus courte.

Jérome est un ami de Marie, avec qui elle a déjà voyagé au Pérou, et qui travaillait depuis plusieurs années dans l’Ouest canadien. Lors de notre séjour, il travaillait à Norquay et nous a aidé à organiser notre journée via ferrata et nous a même fait un prix d’amis. Un grand merci à lui!

Via ferrata Norquay

Nous sommes donc arrivés à la station de Norquay le matin afin de nous préparer pour l’aventure et dire bonjour à Jérôme. Nous étions aussi accompagnés de Lauriane et Rafaelle, 2 amies de Marie qui étaient aussi en vacance dans l’Ouest.

Il y a plusieurs itinéraires possibles à Norquay, avec différentes longueurs et niveaux de difficulté, et nous avons choisi de faire la « skyline ». Un itinéraire de 4 h 30 environ pour 2,5 km de marche et 310 m de dénivelé.

Après avoir récupéré le matériel et fait la rencontre de notre guide, Logan, nous avons pris le télésiège afin de rejoindre le départ de la via ferrata. C’est là que Logan nous a expliqué comment fonctionnait la via ferrata à Norquay et a validé que nous avions bien compris en nous testant sur un parcours de démonstration.

Une fois cela terminé, nous nous sommes dirigés vers le départ du vrai parcours.

Nous avons alors enchaîné divers obstacles, échelle, pont suspendu… tout en étant toujours attachés au câble d’acier qui nous sert de sécurité. Nous avons eu une chance énorme, la météo était avec nous avec un grand ciel bleu et surtout : PAS DE FUMÉE.

Nous avons donc pu profiter pleinement des magnifiques paysages qu’offrait le parcours à travers la montagne. C’était vraiment magnifique. Clairement la plus belle via ferrata que j’ai faite à date.

Une fois le sommet atteint, nous avons profité de la vue pour prendre une pause déjeuner bien méritée.

Puis c’était déjà le moment de redescendre.

J’ai vraiment énormément aimé l’activité et je ne pourrais que la recommander à tous les amateurs de ce genre d’expérience. Et puis, même si ce n’est pas forcément ce que vous aimez le plus, vous pourrez vous y dépasser, comme Raf qui nous accompagnait et pour qui c’était complètement nouveau.

Alors oui, le prix est relativement élevé… Mais si vous tombez sur une journée avec une belle météo, cela vaut totalement le prix.

Resto avec Jérôme au Park Distillery

Après toutes ces émotions, nous avons donné rendez-vous à Jérôme le soir au resto-bar « park Distillery » dans Banff. Cela nous laissait le temps de repasser à l’hôtel pour nous changer avant de sortir.

La Park Distillery est, comme son nom l’indique une distillerie, principalement de Gin, au milieu d’une des rues les plus passantes de Banff. Vous pouvez difficilement la rater.

La nourriture est bonne, les boissons également. Rien à redire, c’est une bonne place pour passer une bonne soirée. Cela n’est certainement pas l’endroit le moins cher toutefois, mais on paye un peu l’emplacement.

Encore une journée bien remplie. Cela continue demain, après une journée en montagne, nous changerons d’environnement pour partir sur l’eau avec du rafting ! (Et nous faisons de nouveau sortir Raf de sa zone de confort).

À suivre

%d blogueurs aiment cette page :