Amérique du Nord,  États-Unis,  White Mountains

Randonnée au mont Lafayette

Un week-end de trois jours, c’est l’occasion de partir aux États-Unis pour faire de la randonnée. Après avoir fait mont Gothics il y a quelques semaines. Nous avons décidé de nous rendre cette fois-ci au mont Lafayette dans les « Whites Mountains ». Nous avons choisi de faire la très belle boucle « Franconia Ridge Trail ».

C’est un parcours de 13km avec environ 1200 mètres de dénivelé. C’est une randonnée considérée comme difficile, principalement à cause du dénivelé.

Sommet du mont Lafayette pendant les couleurs

Présentation

Le mont Lafayette est une randonnée très populaire. Si vous cherchez un endroit où être un peu seul au milieu de la nature, je vous recommande de changer vos plans. Si par contre vous cherchez une belle randonnée qui vous emmènera le long d’une belle crête parcourant plusieurs sommets, vous avez fait le bon choix.

La boucle la plus classique, que nous avons faite, est appelée « Franconia Ridge Trail ». Elle passe par le sommet du mont Lafayette ainsi que le mont Lincoln et offre plusieurs beaux points de vue, une traversée sur une crête assez large ainsi qu’une belle chute d’eau. Le tout sur 13 km et 1200m de dénivelé, la randonnée est soutenue, mais ne comporte pas de passage technique. La météo peut en revanche être assez capricieuse comme vous le verrez dans « notre expérience » plus bas.

Compter environ 7h pour compléter la randonnée.

Informations pratiques pour faire Franconia Ridge Trail :

  • Où: Mont Lafayette, New Hampshire, USA (environ 3 h de Montréal)
  • Nom de la randonnée: Mont Lafayette et boucle Franconia Ridge Trail
  • Longueur: 13km
  • Dénivelé: 1200 mètres
  • Durée: 7 à 8h pour la boucle
  • Difficulté: Difficile, pentes abruptes
  • Chiens autorisés

Il est possible de faire la randonnée dans le sens horaire ou antihoraire. Nous avons fait les deux et je n’ai personnellement pas vu une grosse différence de difficulté. La plupart des gens disent toutefois que le sens horaire, qui vous fera passer au début par la chute d’eau, est un peu plus facile.

Stationnement:

Le stationnement est gratuit et facile à trouver. Il est également assez grand, mais la randonnée étant très populaire, il peut être plein avant 9h.

Sommet du mont Lafayette dans la neige et le brouillard
Voilà à quoi peut ressembler le sommet

Équipement recommandé:

C’est notre seconde fois au mont Lafayette en automne et je dois dire que le temps peut très vite changer et être très différent entre le départ et le sommet. La section sur la crête qui passe par les deux sommets est assez venteuse.

Je vous recommande donc au minimum un coupe-vent et une ou deux couches chaudes. Surtout au printemps ou à l’automne. Je n’ai jamais eu besoin de crampons, mais si les conditions sont vraiment mauvaises il est possible que vous soyez content d’en avoir.

Les habituelles bottes de randonnées, bouteille d’eau et petites collations sont plus que recommandés en tout temps.

Refuge:

Si vous souhaitez faire la randonnée en plusieurs jours ou l’intégrer dans une plus longue boucle, sachez qu’il est possible de dormir dans le refuge Greenleaf hut sur le chemin. (Pensez à vérifier ses dates d’ouverture, car il n’est pas ouvert toute l’année).

Lorsqu’il est ouvert et même si vous n’y dormez pas, le refuge propose un peu de nourriture ainsi que des toilettes. Une pause au chaud bien agréable sur le parcours.

Le refuge Greenleaf Hut au Mont Lafayette
Juste avant d’arriver au refuge

Notre expérience de randonnée au Mont Lafayette

Partir en randonnée une semaine après avec couru un marathon pendant lequel je me suis fait légèrement mal aux genoux, ce n’est pas forcément la meilleure des idées. Je pensais avoir suffisamment récupéré dans la semaine et mes douleurs avaient disparu. Malheureusement assez vite dans la montée, ces dernières sont revenues. Cela ne m’a pas empêché de finir la randonnée, mais cela a toutefois joué sur mon allure et mon ressenti lors de la marche.

Nous avions prévu un départ autour de 8h du matin et nous avons été assez ponctuels, car à 8h02 je lançais l’enregistrement sur la montre. Nous sommes arrivés vers 7h30, le stationnement était loin d’être vide, mais il restait encore assez de place. A noté que nous étions lors d’un long week-end pour le Canada, pas pour les USA, mais que la météo annoncée était plutôt médiocre voir mauvaise.

Les prévisions ne se sont pas trompées, nous avons rapidement eu les premières chutes de pluie mélangées à de la neige. En montant un peu plus, nous étions définitivement dans le brouillard et les chutes de neige. Nous étions préparés, donc ce n’était pas vraiment un problème.

Mais entre la mauvaise météo et mes douleurs aux genoux qui revenaient, ma motivation a été rudement mise à l’épreuve. J’ai hésité plusieurs fois à faire demi-tour. Ce n’était pas ma première fois au mont Lafayette et même si c’est une belle randonnée, j’étais assez peu motivé à me retrouver dans le brouillard au sommet comme la première fois.

Étant partis dans le sens antihoraire, nous arrivons assez vite au refuge et la paysage ne donne vraiment pas envie de continuer. Nous décidons de prendre une pause plus longue au chaud en espérant que la météo s’améliore. Ce fut le bon choix ! Après environ 45 minutes, les nuages s’écartent un peu et nous avons droit à quelques rayons de soleil. Nous reprenons le chemin vers le sommet.

La différence de paysage est vraiment saisissant entre notre arrivée et notre départ du refuge.

Nous arrivons au sommet, le gros du dénivelé est fait. Le chemin se poursuit d’un sommet à l’autre et nous alternons entre brouillard et éclaircies. Il faut être rapide pour prendre les photos, car la visibilité passe du tout au rien en parfois quelques secondes. C’est impressionnant. Heureusement, le chemin est facile à suivre.

Nous arrivons à la fin de la crête et entamons la descente. Cette dernière se fera majoritairement sous la pluie jusqu’à la chute d’eau puis le stationnement. Nous finissons sous le déluge. Très heureux de ne pas dormir en camping ce soir.

À ce moment-là je suis content de ne plus être au sommet. J’imagine que les gens là-haut doivent être dans une petite tempête de neige, comme nous avions connu au mont Algonquin. C’est une situation rarement agréable.

Avec notre longue pause au refuge, la randonnée nous aura pris 8h26.

Pour les curieux voici notre parcours enregistré avec ma Garmin:

%d blogueurs aiment cette page :