Alberta,  Amérique du Nord,  Canada,  Destination

Ouest canadien 2021: Journal de bord jour 12

Après une journée de montagne hier, aujourd’hui, nous partons sur l’eau. L’ouest du Canada est connu pour ses belles montagnes, mais c’est aussi une place mondialement connue pour les amateurs d’eaux vives. Pour aller vérifier cela, nous partons faire du rafting sur la Kicking Horse River.

Rafting kicking horse

Qui dit Kickiing Horse, depuis Banff, dit réveil de très bonne heure. La rivière se situe en colombie britanique et non en Alberta, il y avait donc un peu de route à faire et l’activité commen<cait relativement tôt.

C:\DCIM\100GOPRO\GOPR1114.GPR

Nous n’en sommes pas à notre première fois sur ce voyage, donc tout se passe bien et nous arrivons à l’heure à Glacier Raft Company. Il y a beaucoup de monde. On est un peu à l’usine, c’est quelque chose de commun avec les place de rafting, vous serez rarement seuls. Tout est super bien organisé et après avoir re<cu les consignes tout le monde embarque dans les beaux bus jaunes scolaires en direction de la rivière.

Pendant le chemin le guide nous explique le déroulement de la journée et nous montre la rivière que nous allons descendre en contrebas. Une fois arrivé au départ de la descente, un dernier briefing sur la sécurité et nous embarquons dans les bateaux.

La rivière est loin d’être à son niveau maximum, mais cela n’empêche pas d’avoir de beaux rapides par endroits. Il faut toutefois noter que c’est une rivière où « on ne doit pas tomber ».

En rafting vous aurez souvent deux types de rivières, celles où vous ne risquez pas grand chose à tomber à l’eau et celles où il faut vraiment éviter. Par exemple, pour les amateurs de la rivière rouge proche de Montréal, c’est une rivière où on peut tomber sans problèmes et les guides vont souvent « faire exprès » de renverser le bateau pour que tout le monde nage un peu. Sur kicking Horse, du moins dans les conditions que nous avions, le guide fera tout pour qu’on personne ne passe par dessus bord. Deux salles deux ambiances, mais dans les deux cas vous aurez beaucoup de plaisir !

Les rapides s’enchainent, classe 3 et même classe 4, avant d’arriver sur le premier arrêt où nous avons droit à un bon petit barbecue. Les gens faisant une seule descente s’arrêtent ici. Vous nous connaissez, nous avons pris deux descentes pour deux fois plus de plaisir.

Une fois le repas terminé, nous reprenons les embarquations pour faire la suite de la rivière.

C’est une vrai belle descente, je serai curieux de la refaire avec un niveau d’eau plus haut.

Je la recommande, même pour une première fois en rafting. Le fait de ne pas avoir le droit de tomber enlève, selon moi, la plus grande peur et les plus grands risques liés au rafting. Je précise, que ce n’est pas parce que vous ne tomber pas à l’eau que vous ne serez pas mouillé, surtout les premiers rangs.

Wildlife tour à Banff

Nous nous séchons, changeons de vêtements et nous reprenons la longue route vers banff.

Nous avons décidé de tenter une dernière fois notre chance avec un wildlife tour, cette fois à Banff. Le premier nous avait tellement vendu du rêve qu’on espère que la seconde tentative était juste une coup de malchance.

Le tour est cette fois en bus avec une guide très très énergique, presque trop après une journée de rafting.

Je ne vais pas tourner autour du pot. Ce fut encore un échec. Nous avons presque rien vu. La première fois était donc un coup de chance ?

On ne peut pas dire que la guide ne s’est pas donné à fond pour essayer de nous trouver de la faune sauvage. Malheureusement on ne peut jamais prédire si elle sera présente ou pas.

Pour compenser cela nous a tout de même permi de découvrir de très beaux paysages, notamment aux « Vermilions Lakes ».

Pas de folies ce soir. Demain est mon dernier jour dans l’ouest et nous voulons faire la randonnée « Cirque Peak » qui demande encore une fois de ne pas se lever trop tard.

A demain.

%d blogueurs aiment cette page :