Galapagos – Jour 4: Los Tuneles (tunnels de Cabo Rosa)

9 mars 2020

La journée commence tôt avec Pablo qui nous récupère pour essayer notre équipement de snorkeling.

Puis nous embarquons dans un bateau avec un groupe de touristes du Danemark. Los Tuneles est la pointe la plus au sud de l’ile Isabela. Seuls quelque bâteau par jour ont l’autorisation d’y débarquer. Durant le trajet, nous avons pu observer une raie manta qui a déployé ses 2 grandes nageoires hors de l’eau ! En voyant la distance entre les 2 nageoires (environ 2-3 mètres), cela nous donne une idée de l’aspect gigantesque de cet animal. Nous rêvons d’en voir en plongée ! Nous nous approchons aussi d’un immense rocher au milieu de l’eau, où quelques fous sont installés. On peut y voir des fous à pattes bleus, emblématiques des îles, ainsi que des “Nazca Booby” ou Fou de Nazca.

Les tunnels de laves – Los Tuneles

Nous approchons ensuite du site convoité, Los Tuneles, afin de marcher sur les tunnels de lave. Ces tunnels de lave sont à la fois immergés et émergés ; ils ondulent à la surface de la mer tel un serpent. Nous avons pu y observer 2 “eagle ray” (raie léopard) qui s’accouplent. Quelques fous à pattes bleus et plusieurs tortues de mer qui nagent près de la surface. L’eau est si claire et limpide. Quelques cactus poussent à cet endroit.

Thomas et Marie sur une des arche de Los Tuneles

Nous observons un fou à pattes bleues de près (femelle) et le guide nous apprend les différences entre mâles et femelle, et surtout la question qui brûle les lèvres de tous : Pourquoi les fous ont-ils les pieds bleus ? Cela serait dû à leur régime alimentaire. Il s’agit de pigments appelés caroténoïdes, qui proviennent des poissons qu’ils mangent. Les scientifiques ont également montré que plus les pieds deviennent bleus, plus l’oiseau est en bonne santé. Ainsi, en choisissant un partenaire avec les pieds très bleus, les femelles choisissent des partenaires bien nourris et en bonne santé, favorable à leur progéniture !

La parade nuptiale des mâles consiste entre autre à montrer ses belles papattes bleues pour impressionner mademoiselle. On est loin de tinder ! La sélection n’est pas facile pour la femelle, car comme il s’agit d’une espèce monogame, elle doit bien sélectionner son futur partenaire. Il a aussi été démontré que les femelles aux pieds plus pâles et d’un bleu moins éclatant, se faisaient moins courtiser par le sexe opposé. Autre fait intéressant sur ce type de fou : les bébés n’ont pas les pattes bleus lorsqu’ils sont toujours nourris par leur maman, car celle-ci ingère et absorbe les nutriments responsables de la couleur bleue et ceux-ci ne se rend pas au bébé.

Un fou à pattes bleues

Les oiseaux m’ont toujours fasciné par leur parade nuptiale toutes différentes et impressionnantes, d’une espèce à l’autre. 

Retour à bord et dîner pique-nique simple sur le bateau. 

Une faune marine abondante

Le bateau nous amène ensuite à un “spot” de snorkeling où nous nagerons durant environ 1h en quête d’animaux à observer. Nous avons la chance, dès notre plongée à l’eau, de voir une immense tortue de mer (environ 1 m 50 de long) manger de la mousse/algues sur une roche. Une dizaines de petits poissons autour de sa tête assurent son hygiène, une vraie station de lavage. La tortue n’a pas peur de nous et continue ses activités au fond de l’eau pendant que nous sommes plus de 10 à l’observer. C’est un spectacle magnifique. Le guide nous aide à plonger 1 à la fois jusqu’à proximité pour l’observer de plus près. Nous avons aussi la chance de voir la tortue plusieurs fois remonter à la surface pour prendre sa respiration avant de replonger.

Une torue en train de manger sous l'eau

Nous nous rendons ensuite vers 2 petites cavernes rocheuses sous l’eau, où plusieurs requins à pointes blanches se reposent.  Le Requin à pointes blanches peut atteindre 3 m de long, mais mesure en moyenne 1,5 m. Il est reconnaissable par l’extrémité blanche de ses nageoires pectorales, dorsales et caudales.

Contrairement à la plupart des requins qui doivent nager en permanence afin de s’oxygéner, cette espèce est capable de rester immobile sur le fond. Elle contrôle pour cela l’ouverture et la fermeture de sa bouche afin de créer un courant d’eau qui traverse ses branchies.

Une caverne avec plus d'une dizaine de requins

Notre guide nous aide à rester au fond de la caverne en nous “calant” dans le fond, afin que nous puissions observer de près ces redoutables prédateurs ! Nous n’avons jamais vu autant de requins au même endroit, c’est incroyable. Dans la 2e caverne, ils sont environ 10-12 à se reposer ou à circuler lentement. On est à environ 1 mètre d’eux !

Durant notre quête d’espèce aquatique, nous voyons aussi une grande variété de poissons dont des « parrotfish ». Notre prochaine recherche consiste à trouver un hippocampe, qui selon le guide, est une espère rare à observer. Il nous en déniche 1, de couleur orangée,  qui est accroché à sa petite branche au fond de l’eau dans une section peu profonde près de la mangrove. Il me paraît bien vulnérable le petit qui ondule au rythme des vagues.

Moi avec un hippocampe sous l'eau

Après 1 heure de nage, nous embarquons à nouveau sur le bateau et nous approchons de la berge, dans une section peu profonde, où plusieurs jeunes requins à pointes noires circulent. Comme ils sont jeunes et vulnérables, ils se protègent à cet endroit des prédateurs.

Puis il est l’heure de rentrer et nous retournons au port de Puerto Villamil, vers 13h30 après un très beau périple. Le soleil durant l’heure de snorkeling à Los Tuneles tapait fort et nous a assommés. On réalisera le lendemain l’étendue des dégâts sur notre petite peau fragile de blanc. Méfiez-vous du soleil de l’équateur, il est vraiment très fort !

Le centre ville de puerto villamil

L’heure du souper

Nous sortons en soirée pour s’alimenter. Nous débutons par une marche sur la plage de la ville. Puis trouvons une place qui semble bien pour un 5 à 7 et en plus est répertorié dans le lonely planet, notre référence par excellence. Il s’agit du Iguana Point bar où le Happy hour annonce 2 cocktails pour 10 $. Nous choisissons mojito maracuya et daiquiri maracuya. Que du maracuya (ou fruit de la passion)! Soleil couchant avec vue sur l’océan du 2e étage en terrasse !! Quoi demander de mieux !

Pour souper, nous arrêtons notre choix sur le Shawarma Hot. Musique de Bob Marley. Shawarma au poisson, original et très bon. Wrap au falafel et patacon, un plat à base de morceaux de banane plantain verte aplatis et frits. On mange bien, même si les prix sont au niveau des USA. Ce qui est très cher en comparaison avec le reste de l’amérique du sud.

Coktails avec vue sur la plage

Nous finissions par rentrer à l’hotel pour une bonne nuit de sommeil. Los Tuneles nous en aura mis plein les yeux, c’est vraiment une sortie à faire aux Galapagos.

Pour le reste de nos aventures suivez notre journal des Galapagos:
Jour1
Jour2
Jour3